Site 3 – Saint-Jean-de-Monts

Saint-Jean-de-Monts

Centre de Vacances

La ville de Saint-Denis est propriétaire d’un centre de vacances à Saint-Jean-de-Monts (85). Après avoir été longtemps utilisé comme annexe du centre de vacances de Saint-Hilaire de Riez où se sont développés des séjours à dominante sportive, le centre de Saint-Jean de Monts accueille aujourd’hui des groupes uniquement durant l’été (4 séjours d’une trentaine de jeunes en 2014).

Adresse du site d’expérimentation

Centre de vacances de la Ville de Saint-Denis

Route du Chenal

85160 Saint-Jean-de-Monts

Téléphone : 02.51.58.66.09

(Le site de Saint-Denis se trouve près du camping « les Genets »)

Descriptif du site

Le centre de Saint-Jean-de-Monts accueille tous les étés des groupes de jeunes dionysiens en camping fixe. Cela concerne jusqu’à présent deux séjours organisés par la direction de l’Enfance pour 30 jeunes âgés de 11 à 13 ans ainsi que des groupes « jeunesse ».

Propriété communale de 5 hectares bordée par la forêt domaniale de Saint-Jean-de-Monts et entourée d’une clôture, distant de 2 kilomètres de l’océan, le centre est composé d’un bâtiment pour la restauration (cuisine et salle à manger), le bureau et l’infirmerie, un autre pour les sanitaires et la buanderie, les activités pouvant se tenir au foyer et dans la salle polyvalente. L’hébergement se fait actuellement sous marabouts de 4 places. Un chalet installé en 2010, sert également à l’hébergement.

Par ailleurs, des installations (2 courts de tennis, 1 plateau d’évolution, 2 terrains de basket, 1 terrain de football et un terrain de hand-ball), qui mériteraient un réel rafraichissement, ont permis par le passé d’accueillir des groupes sportifs. La capacité d’accueil officielle est de 70 personnes encadrement compris.

Aujourd’hui, la ville souhaite développer les activités sur place en les diversifiant. Cela suppose d’améliorer singulièrement le confort de l’hébergement. L’élargissement des périodes de fonctionnement, au-delà des seuls mois d’été doit permettre d’accueillir de nouveaux publics.

Ces différentes dimensions, diversification et élargissement, peuvent trouver un début de solution avec l’installation de nouveaux équipements pouvant accueillir des familles en gîte par exemple.

Projets à développer

Plusieurs projets ont été imaginés par le passé sans que cela n’aboutisse réellement pour diverses raisons (pas uniquement budgétaires).

Du renouvellement des tentes en passant par l’installation d’une yourte destinée aux activités calmes ou en cas d’intempérie, jusqu’à l’acquisition de mobile homes destinés à accueillir des familles ou des groupes extérieurs, d’une aire naturelle de camping en passant par les containers recyclés, les idées n’ont en effet pas manqué. Elles ne sont d’ailleurs pas complètement abandonnées pour certaines d’entre elles. 

Aujourd’hui la ville souhaite s’engager sur un projet progressif d’installation de 8 à 10 unités d’hébergement pour l’accueil des familles de « condition modeste » en gîtes. Les unités doivent ainsi être financièrement accessibles et surtout autonomes en termes de cuisine, sanitaires et chauffage.

Il convient également que les unités soient d’entretien aisé pour limiter des coûts de gestion.

Enfin, s’adressant à des familles, la taille idéale doit s’approcher de 45 m².

Parallèlement à ces unités de base pour les familles, le projet doit à terme permettre l’installation d’un élément collectif de taille similaire, couvert mais ouvert sur l’extérieur. Cet élément devrait être destiné à des temps de vie commune comme des soirées collectives pour des activités ludiques ou des barbecues…